Entretenir son mobilier en bois de roble

Moins connu que son cousin asiatique le teck, le roble, ou chêne bolivien, n’en demeure pas moins un bois exotique d’une grande beauté et disposant d’atouts similaires en termes de longévité et de résistance aux intempéries. Il possède les mêmes propriétés d’imputrescibilité et d’imperméabilité qui font de lui une option de choix pour votre mobilier de jardin !

Le Roble ou chêne bolivien, une alternative au teck

Le roble ou de son nom scientifique amburana cearensis est un bois extrêmement dur capable de résister aux conditions climatiques les plus difficiles et il est donc particulièrement adapté au mobilier de jardin. Provenant de Bolivie, il est une alternative idéale au teck, car il est toujours issu d’une production durable et raisonnée et présente la même densité. Le mobilier en roble peut facilement dépasser les 25 ans de durée de vie à condition bien sûr qu’il soit correctement entretenu. Ce bois exotique est moins onéreux que le teck et répondra à vos attentes en termes de style et de design.

Entretien du mobilier de jardin en roble

Le roble, très proche du teck, se comporte de manière similaire lorsqu’il est confronté aux intempéries et à l’humidité. Il résiste particulièrement bien en extérieur et est donc une essence tout à fait adaptée au mobilier de jardin : tables, chaises et bancs. En tant que matériau naturel, il prendra un aspect grisé à argenté au fil du temps. Cette coloration est tout à fait normale, et ne remet pas en cause la solidité du mobilier. Elle est parfois recherchée par certains décorateurs et architectes, friands de cette patine naturelle qui donne un style particulier aux terrasses et éléments de décoration extérieurs. Si ce n’est pas votre cas, sachez que cette coloration n’entame en rien la qualité ni l’aspect du bois de votre mobilier en roble, protégé par ses propriétés d’imputrescibilité. Il retrouvera son aspect doré avec un nettoyage en profondeur, à raison d’une fois par an ou tous les six mois s’il passe l’hiver dehors.

Dégriser son mobilier en bois de roble

Afin de lui rendre tout son éclat saison après saison, procédez à un nettoyage à l’aide d’eau savonneuse en diluant des copeaux de savon de Marseille ou quelques doses de produit à lave-vaisselle dans de l’eau tiède. Frottez votre meuble avec une brosse à poils durs en plastique en veillant bien à effectuer un mouvement dans le sens des fibres puis de manière perpendiculaire afin de désincruster les saletés et poussières qui s’y seraient logées. Les tâches plus résistantes comme les moisissures, ou les déjections d’oiseaux peuvent être éliminées en utilisant un nettoyant pour bois exotique. Appliquez-le au pinceau et rincez à l’eau après avoir laissé agir une dizaine de minutes. Si la tâche est un peu plus profonde, un ponçage léger au papier de verre grains fins (120) dans le sens de la fibre n’altérera pas le matériau.

Protéger et nourrir le bois de chêne bolivien

Les fibres peuvent également être protégées par l’application d’un produit spécifique pour bois exotiques, tels que ceux proposés par la marque Star Brite ou Gescova. Ces produits renforceront la résistance de votre mobilier face aux tâches et au grisaillement tout en nourrissant le bois pour une durée de vie optimale. Attention, l’usage d’un nettoyeur à haute pression n’est pas recommandé pour le bois car il risquerait d’éroder la fibre de surface, la rendant plus accessible à l’accumulation des spores à l’origine du grisaillement. Appliquez le protecteur une fois par an sur vos meubles nettoyés. Il n’est pas nécessaire de poncer vos meubles, car les produits et leur composition pensés tout spécialement pour les bois exotiques s’effacent progressivement au fil des mois afin que les applications suivantes ne se superposent pas et ne saturent pas le matériau.

  • Bain de soleil en bois massif, haut de gamme